Le PSG explose Metz

Alors que Metz tenait le nul 1-1 à l’heure de jeu, vendredi face au PSG (5e journée de Ligue 1), Benoît Assou-Ekotto a été durement exclu. Sanction immédiate: Paris s’est imposé 5-1 avec un but de Kylian Mbappé, un autre de Neymar et un doublé d’Edinson Cavani.

Un fait de jeu regrettable avec de lourdes conséquences… Quand Benoît Assou-Ekotto, à l’heure de jeu, a reçu ce carton rouge direct extrêmement sévère pour un tacle sur Kylian Mbappé au milieu de terrain, tout a sans doute basculé. Les Messins avaient réussi à revenir à hauteur du PSG en fin de première période, égalisant à 1-1. Et puis, dans la foulée de cette expulsion, Kylian Mbappé lui-même a inscrit son premier but sous les couleurs du Paris Saint-Germain. Et il n’y a plus eu de match, Paris s’imposant finalement 5-1.

On ne saura jamais si le FC Metz aurait réussi à tenir sans cette décision arbitrale. Toujours est-il que le PSG n’a pas été souverain, loin de là. Pourtant, Unai Emery avait bien aligné d’entrée ses trois étoiles, Edinson Cavani, Kylian Mbappé et bien sûr Neymar. Mais la première période a été assez poussive pour ces joueurs qui, tout juste de retour de la trêve internationale, ont eu du mal à enchaîner. Paris a même eu beaucoup de chance de ne pas être mené 2-1, après cette énorme bévue d’Areola en tout début de seconde période. Emmanuel Riviere, seul face au but vide, n’a pas su en profiter.

 

Hinschberger: « L’arbitre a fichu notre travail en l’air »

Après un tir sur le poteau d’Edinson Cavani (22e), ce dernier a ouvert le score à la demi-heure de jeu sur une passe de Neymar (31e). Mais l’Uruguayen, qui s’en sortira finalement avec un doublé, a aussi loupé bien d’autres occasions (35e, 66e, 70e). Dans l’intervalle, Mathieu Dossevi a égalisé en fin de première période (1-1, 36e), profitant d’une suffisance de Meunier au duel, voire d’Adrien Rabiot. Au retour des vestiaires, il y a donc eu cette énorme erreur d’Areola, sans dommages (48e)… Puis Kylian Mbappé a ouvert son compteur après ce carton rouge (1-2, 59e), imité ensuite par Neymar (1-3, 70e), Edinson Cavani à nouveau (1-4, 75e) et Lucas (1-5, 87e) entré en fin de match. Yuri Berchiche, titularisé côté gauche, s’est aussi procuré une occasion (67e).

« Il ne me semble pas que Kylian Mbappé ait la jambe cassée, en plus c’est lui qui marque, peste Philippe Hinschberger, également expulsé, sur Canal+ Sport. Je suis déçu du comportement de l’arbitre, le PSG n’a pas besoin de ça. M. Desiage nous a vraiment fichu notre travail en l’air. » Pour Edinson Cavani, il y a quand même plusieurs mondes d’écart: « On est très supérieurs à cette équipe. C’est mérité, on a fait un grand match. » Un excès de positivisme évident, mais on n’en tiendra pas rigueur au « Matador ». Ce n’était que son premier match avec à la fois Kylian Mbappé et Neymar, et c’est la première fois de son histoire que Paris gagne ses cinq premiers matches de championnat. Mais mardi, à Glasgow pour les débuts en C1, le scénario ne sera peut-être pas le même.

Le PSG explose Metz
Rate this post

About Jean-Christophe Pareyre

Diplômé du Centre de Formation des Journalistes (CFJ), spécialité web/presse écrite, je m'intéresse au web en général et aux réseaux sociaux en particulier.

View all posts by Jean-Christophe Pareyre →

Laisser un commentaire